Huile de CBD : Effets, domaines d’application et utilisation

L’huile de CBD est une nouvelle tendance qui a remis au goût du jour le chanvre, une plante bien connue. Pendant longtemps, le chanvre a été considéré comme une drogue, mais cette plante a de nombreux effets positifs sur la santé. Depuis toujours, le chanvre est considéré comme un analgésique et peut également aider à lutter contre l’anxiété. Mais que se cache-t-il derrière ce mythe ? Aujourd’hui, le chanvre est de plus en plus utilisé comme médicament. L’huile de CBD extraite de la plante, entre autres, a de nombreux effets positifs sur la santé. Le guide suivant explique les effets et les applications de l’huile de CBD et fournit, dans la dernière section, des conseils sur les éléments à prendre en compte lors de l’achat.

Qu’est-ce que l’huile de CBD ?

L’huile de CBD (cannabidiol) est un extrait produit à partir des fleurs et des feuilles de plantes de chanvre. Contrairement au THC, le CBD ne provoque pas d’effets psychoactifs et enivrants chez l’utilisateur. C’est pourquoi il est disponible librement sans ordonnance dans l’UE. Les huiles contiennent généralement 0,2 % de THC. En raison de ce très faible pourcentage, la détection de THC est quasiment impossible, ces produits sont en vente libre et autorisés à la distribution. Les ingrédients suivants sont présents dans les huiles de CBD disponibles dans le commerce : Huile de chanvre pressée à froid Cannabidiol vitamine E Térébenthine Molécules de chanvre L’huile est utilisée comme additif dans les pommades ou les crèmes, ainsi que pour les extraits qui peuvent être pris par voie orale. Le choix d’huiles de CBD et d’autres produits à base de chanvre est particulièrement vaste sur Internet. Lors de l’achat, il y a quelques critères importants à prendre en compte. Ainsi, il ne faut pas se précipiter pour commander chez un revendeur simplement parce qu’il fait la promotion d’un prix imbattable. La production est coûteuse et la fabrication de produits de qualité demande beaucoup de travail et de savoir-faire technique, ce qui se répercute sur le prix. Il est important de veiller à l’excellente qualité des produits à base de chanvre. Si vous souhaitez acheter de l’huile de CBD, les caractéristiques suivantes doivent être prises en compte :

  • Culture biologique
  • Exempt de pesticides
  • Absence d’additifs
  • Culture et production au sein de l’EUR
  • Le producteur est certifié
  • Les produits sont régulièrement testés par des laboratoires

Les fabricants listés ici sont présents sur le marché depuis longtemps et présentent de nombreuses caractéristiques de qualité positives. Si vous n’avez pas encore d’expérience et que vous voulez acheter de l’huile de CBD pour la première fois, nous vous recommandons de choisir des fabricants connus, car ils sont déjà utilisés par de nombreux utilisateurs et sont soumis à des contrôles réguliers.

Les effets de l’huile de CBD

Les effets du CBD sont calmants, analgésiques, anti-inflammatoires, antispasmodiques et anxiolytiques. Il est donc utilisé pour soulager la douleur, le stress, la nervosité et le mauvais sommeil. Il est extrait de la plante de chanvre et transformé en huile de CBD et autres produits.

La plante de cannabis contient plusieurs substances actives appelées cannabinoïdes. Il s’agit notamment du THC (tétrahydrocannabinol) et du CBD (cannabidiol). Le THC a un effet psychoactif puissant, qui provoque des sensations de bonheur, d’euphorie et une accélération du rythme cardiaque. De nombreuses personnes associent donc le cannabis à un état d’ivresse. Ce n’est pas le cas du CBD, qui n’a que les effets positifs sur la santé mentionnés au début. Cela a été scientifiquement confirmé et prouvé. La raison en est que le CBD a un effet complètement différent sur le corps humain et qu’il cible notamment d’autres récepteurs.

Action de contrôle sur le corps humain

L’huile de CBD et les autres produits tels que les sprays, les crèmes, les pommades ou les gélules sont en vente libre. Cela signifie qu’ils ne sont pas considérés comme des médicaments et qu’il n’est pas nécessaire d’obtenir une ordonnance d’un médecin. Ils peuvent être achetés en ligne ou dans des magasins locaux. Ils sont considérés comme des compléments alimentaires et sont de plus en plus populaires parmi les utilisateurs.

Le CBD est l’un des 70 cannabinoïdes de la plante de marijuana. Les cannabinoïdes sont des composés chimiques qui se trouvent à la fois dans les plantes et dans le corps humain. Le CBD, en tant que cannabinoïde exogène non produit par l’organisme, a un effet de contrôle sur les fonctions de l’organisme et peut les compléter et les renforcer. Le tableau suivant donne un aperçu des différents organes du corps humain et de l’effet de l’huile de CBD dans chaque zone.

Quel est le délai d’action de l’huile de CBD ?

L’huile de CBD est introduite par la bouche et avalée. Elle est donc rapidement transférée dans la circulation sanguine et agit rapidement sur le corps humain. La rapidité de l’amélioration des symptômes dépend de facteurs individuels tels que le sexe, le poids et la durée des symptômes. Il convient notamment de noter que les personnes qui souffrent depuis des mois ou des années de troubles tels que des douleurs ou des problèmes de sommeil ne peuvent pas s’attendre à ce que les symptômes disparaissent du jour au lendemain après une seule prise d’huile de CBD. Dans ces cas, il ne faut pas s’attendre à un effet rapide du CBD en quelques heures ou jours. Dans les études, l’huile de CBD a été utilisée sur des sujets pendant au moins 30 jours avant que les effets ne soient mesurés et démontrés.

Les utilisations de l’huile de CBD

De nombreuses personnes souffrent aujourd’hui de troubles du sommeil. On est fatigué toute la journée, mais quand on se prépare à se coucher le soir, les pensées commencent à tourner en rond et on n’arrive pas à laisser le stress quotidien derrière soi. D’autres s’endorment facilement, mais se réveillent après quelques heures et ne peuvent pas fermer l’œil de la nuit. L’huile de CBD a un effet apaisant sur les problèmes d’endormissement et de maintien du sommeil. Mais à la différence d’autres somnifères, on est pleinement opérationnel le lendemain. Le chanvre peut également être utile en cas de problèmes psychiques tels que les troubles anxieux ou le burnout, si répandu de nos jours, ainsi que la dépression. Plusieurs études ont été menées à ce sujet. Il en est ressorti que 32% des personnes ayant testé le CBD ont vu leurs troubles anxieux diminuer. En outre, il est utilisé avec succès dans le traitement du cancer pour atténuer les effets secondaires de la chimiothérapie. Les nausées et les vomissements sont combattus. De bons résultats ont également été obtenus par des patients qui ont utilisé l’huile de CBD pour traiter des douleurs chroniques. En outre, l’huile de CBD est utilisée comme soutien dans le traitement des maladies inflammatoires des articulations. L’huile de CBD a donc de nombreuses applications positives possibles, tant dans la lutte contre la douleur que dans le traitement de problèmes psychologiques tels que l’agitation ou la dépression.

Aperçu des applications de l’huile de CBD

Les effets du CBD ont une influence sur les symptômes et maladies suivants, comme décrit dans le tableau :

Les effets ne sont pas définitivement confirmés scientifiquement. Cependant, de nombreuses personnes rapportent les effets positifs décrits pour les symptômes et les pathologies mentionnés.

Application et prise de l’huile de CBD

L’huile de CBD de haute qualité peut être administrée par voie orale. Il est important d’habituer progressivement le corps à cette substance et de procéder avec précaution lors du dosage. Dans un premier temps, il est recommandé d’appliquer une goutte sous la langue. De là, la substance est absorbée par la muqueuse buccale et l’effet souhaité se produit rapidement. Selon la raison de l’ingestion, la dose peut être augmentée en conséquence. Le dosage pour la prise orale dépend du produit choisi. La concentration est importante. Pour un extrait à 5 %, six gouttes non diluées sont administrées sous la langue matin et soir. En règle générale, le produit est bien toléré. Ce n’est que dans de très rares cas que les patients signalent des nausées, des diarrhées ou de la fatigue. Il est important de faire attention aux interactions lors de la prise d’huile de CBD en combinaison avec des médicaments. Outre l’huile de CBD liquide, on trouve également des granules dans le commerce. Il suffit de placer les granules sous la langue, d’où elles sont absorbées par les muqueuses. L’avantage des globules par rapport à l’huile liquide est que vous pouvez les emporter partout. Il existe également des gélules. Cependant, si vous prenez des gélules, il faut savoir que l’effet est retardé. L’huile pressée dans les gélules n’est libérée que dans l’estomac. Des crèmes et des pommades sont également disponibles pour l’usage externe.

Dosage de l’huile de CBD : combien de gouttes prendre ?

Lorsque les utilisateurs achètent de l’huile de CBD pour la première fois, ils se demandent souvent combien de gouttes ils doivent prendre. Les différents fabricants ont souvent inclus des recommandations de dosage sur l’emballage ou dans la notice. Il n’existe cependant pas de directives uniformes, ce qui peut être déroutant pour de nombreuses personnes. Comme il s’agit d’un produit naturel à base de chanvre, il est difficile d’établir des règles générales. En particulier parce que chaque personne est différente et que d’autres circonstances individuelles doivent être prises en compte. C’est précisément pour cette raison qu’il existe différents paramètres et caractéristiques à prendre en compte pour un dosage correct.

Caractéristiques importantes pour le dosage

Pour déterminer le nombre de gouttes de CBD à prendre, il y a des caractéristiques importantes à prendre en compte. Tous les patients qui vont chez le médecin parce qu’ils ont mal ne se voient pas prescrire les mêmes comprimés antidouleur. Il existe différents principes actifs et différentes puissances de ces principes actifs. Le médecin adaptera toujours la prescription à chaque patient.

Les facteurs importants pour le dosage du CBD sont ici les suivants :

  • le type de troubles, de symptômes ou de maladies
  • Intensité des troubles, symptômes ou maladies
  • Poids corporel
  • Sexe
  • Génétique
  • État de santé
  • Prise de médicaments existants / interactions
  • Tolérance / sensibilité

Ces facteurs doivent être pris en compte lors du dosage. Ils montrent qu’il y a beaucoup de choses à prendre en compte lors du dosage. On peut toutefois en déduire la règle suivante : Commencer la prise avec un faible dosage, observer les effets et augmenter lentement avec le temps. Cela permet à l’organisme de s’habituer lentement au nouveau principe actif et d’augmenter progressivement la prise jusqu’à l’obtention de l’effet souhaité.

Microdosage, dosage standard et dosage macro

Une huile de CBD à 10% contient environ 4 mg de principe actif CBD par goutte. Pour le microdosage, il faudrait donc prendre de 1 à 5 gouttes par jour. Pour le dosage standard, on pourrait prendre jusqu’à 25 gouttes par jour. Pour le macrodosage, on pourrait même aller jusqu’à 100 gouttes par jour.

Important : les valeurs indiquées sont la dose cible et non la dose initiale. La dose initiale est généralement beaucoup plus faible. Comme décrit précédemment, il est recommandé de commencer par un dosage faible. En outre, l’échelle de dosage ne fournit que des estimations et ne correspond pas à des recommandations fermes. Une recommandation concrète doit toujours être faite en concertation avec le médecin traitant.

Est-ce qu’un surdosage est possible?

Dans l’ensemble, il y a peu d’effets secondaires connus avec l’huile de CBD (plus d’informations dans la section suivante). Ils sont également rares et n’affectent que peu de personnes. Une étude a précisément examiné ce point. Des patients ont reçu des doses très élevées de 1.500 mg de CBD par jour. Il a été rapporté que même cette dose très élevée n’a entraîné aucun problème et a été bien tolérée.

Effets secondaires et interactions du CBD

En règle générale, l’huile de CBD et les autres produits contenant l’ingrédient actif sont considérés comme bien tolérés et sans danger pour la santé. Au cours de nos recherches, nous n’avons trouvé que peu d’utilisateurs qui ont signalé des effets secondaires. Cependant, la prise d’huile de CBD peut entraîner des effets secondaires et des interactions. Nous allons les examiner plus en détail ci-dessous.

Les produits CBD sont considérés comme inoffensifs pour la santé

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a classé le CBD comme étant sans danger pour la santé. En novembre 2017, un comité d’experts de l’OMS sur la toxicomanie (ECDD) avait déjà conclu que le cannabidiol ne causait pas de dommages et ne semblait pas présenter de risque de dépendance ou d’abus.

Peu de temps après, en décembre 2017, l’OMS a officiellement recommandé que le CBD ne soit pas considéré comme une substance placée sous contrôle international. Cette recommandation de l’OMS a été suivie par de nombreux pays dans le monde, notamment les États-Unis d’Amérique, l’Angleterre, le Canada et l’Australie, qui ont assoupli toutes les réglementations relatives au CBD.

Effets secondaires à court terme

Il n’existe pas d’études à long terme qui se soient penchées sur les effets secondaires du CBD. De nombreux utilisateurs rapportent et des études confirment que, dans de rares cas, des effets secondaires indésirables peuvent survenir, mais qu’ils sont généralement de courte durée.

L’un des rares effets secondaires du cannabidiol est l’apparition de troubles gastro-intestinaux. On ne sait toutefois pas encore s’il s’agit d’une réaction du corps à un aliment qu’il ne connaît pas ou à l’huile porteuse. Une fatigue peut également être ressentie lors de la prise. L’huile de CBD est utilisée comme remède naturel contre l’insomnie. Il est donc tout à fait possible que la substance augmente la fatigue pendant la journée. Dans ce cas, il est préférable de ne prendre l’huile de CBD que le soir. Une réduction de la dose peut également s’avérer utile dans ce cas. Par ailleurs, il peut arriver que les muqueuses soient sèches. Les produits à base de CBD peuvent inhiber la production de salive, ce qui se traduit par des lèvres gercées et une bouche sèche. Cet effet secondaire n’est pas seulement inoffensif, il est aussi particulièrement facile à corriger en augmentant l’apport en liquide. D’autres effets secondaires rares sont la baisse de la pression artérielle et les vertiges, la perte d’appétit et les réactions allergiques, surtout si vous êtes déjà allergique aux chats, au pollen, à la poussière ou aux moisissures, le risque étant plus élevé pour ce type d’allergie.

Qu’est-ce qui provoque les effets secondaires?

Plusieurs facteurs augmentent le risque d’apparition d’effets secondaires de l’huile de CBD. En particulier, une mauvaise méthode de prise. Si l’huile de CBD est ingérée par voie respiratoire, par exemple en la fumant ou en la vaporisant, elle peut entraîner une toux, des maux de gorge et des nausées. Il est donc préférable de prendre le cannabidiol sous forme de gouttes (par exemple dans un verre d’eau) ou de gélules.

Un dosage trop élevé trop rapidement ou l’utilisation de produits CBD de faible qualité peuvent également entraîner des effets secondaires. Il est donc recommandé de n’acheter que des huiles de CBD de qualité. Plus le dosage est élevé, plus les effets secondaires sont fréquents. En particulier, si vous prenez de l’huile de CBD pour la première fois, commencez par une faible dose et augmentez progressivement si nécessaire afin de trouver le dosage qui vous convient le mieux.

Interactions avec les médicaments et les compléments alimentaires

Les interactions sont également à prendre en compte avec le CBD. Les personnes qui souhaitent essayer des produits à base d’huile de CBD et qui prennent régulièrement des médicaments doivent bien s’informer sur ces interactions et demander un avis médical si nécessaire. Les interactions possibles sont déjà connues, notamment avec des médicaments tels que l’oméprazole et le pantoprazole (antiacides), la warfarine et le marcumar (anticoagulants), les neuroleptiques rispéridone, clobazam et halopéridol, ainsi que l’analgésique diclofénac. En outre, la prise de compléments alimentaires peut entraîner des interactions mineures telles que la fatigue. Il s’agit notamment des médicaments contenant du millepertuis ou de la mélatonine.

L’extraction du CBD et la fabrication des gouttes

Pour obtenir un extrait de CBD de qualité, il faut des plantes de qualité tout aussi élevée. Les différentes variétés de chanvre ont des teneurs en THC différentes – ce qui influence fortement la pureté et l’efficacité de l’huile obtenue. En outre, la substance tant convoitée n’est présente que sous forme liée d’acide carboxylique CBD.

Ses précieux composants sont rendus disponibles par ce que l’on appelle la décarboxylation – un processus chimique complexe qui peut être optimisé par différentes méthodes. Elles ont également une influence sur la qualité et l’effet de l’huile de CBD ultérieure. Les méthodes qui peuvent être utilisées sont expliquées dans les sections suivantes. Les méthodes de décarboxylation sont pratiquées par les hommes depuis des siècles sans qu’ils en soient conscients. D’abord parce qu’ils ne connaissaient pas le processus, mais surtout parce que le traitement des plantes avait souvent d’autres objectifs. Néanmoins, les anciennes méthodes libèrent également du CBD et certaines d’entre elles sont encore utilisées aujourd’hui.

Les procédés modernes d’extraction

Pour obtenir de l’huile de CBD en quantité suffisante et sans effet enivrant, les scientifiques ont développé des méthodes d’extraction efficaces. Elles nécessitent souvent une grande technicité et une expertise détaillée, mais sont très efficaces et promettent un rendement considérable.

Dans le cas de l’extraction à l’éthanol, le matériel végétal est placé dans de l’alcool éthylique, qui absorbe les composants du chanvre. Après quelques jours, le liquide est filtré, chauffé et évaporé. Il en résulte un extrait de CBD qui est considéré comme particulièrement bien toléré – car l’alcool a tué les champignons, les bactéries et même les virus. Cependant, il dissout également la chlorophylle de la plante, de sorte que les produits obtenus par extraction à l’éthanol ont toujours un goût légèrement « herbeux ».

L’extraction à l’aide d’hydrocarbures est une autre possibilité. Ce procédé utilise des composés chimiques de carbone et d’hydrogène. Ils traversent le matériel végétal et absorbent le CBD. L’hydrocarbure est ensuite vaporisé et le gaz est aspiré sous vide. Il s’agit d’un procédé peu coûteux et efficace, mais l’extrait restant peut contenir des résidus de solvants qui présentent un risque pour la santé.

Pour l’extraction du CBD par le dioxyde de carbone, les scientifiques se sont inspirés de l’industrie alimentaire, où il est utilisé pour la décaféination. Il s’agit de saturer le matériau en question avec du dioxyde de carbone liquide qui absorbe la substance à extraire. Dans le cas du CBD, il doit ensuite être ramené à l’état gazeux pour séparer l’extrait. Cette méthode extrêmement complexe permet d’obtenir un produit à forte concentration en cannabinoïdes et aux effets correspondants.

Traitement ultérieur et production de l’huile de CBD

Chacune de ces méthodes a ses avantages et ses inconvénients, et chacune d’entre elles a un impact individuel sur le produit obtenu. Non seulement en termes de contaminants potentiels et d’efficacité, mais aussi en termes de

  • de la couleur
  • de l’odeur
  • de la texture
  • du goût
  • les extraits présentent des différences

Pour la production d’huile de CBD, le CBD obtenu par voie chimique est ensuite mélangé à une huile de support. Elle augmente la biodisponibilité de la substance du chanvre et peut être utilisée directement ou transformée. Les produits les plus connus à base ou avec ajout d’huile de CBD sont les gélules et les cosmétiques.

Des substances peuvent être ajoutées aux deux pour augmenter l’effet du CBD ou intensifier certaines propriétés. Cela permet de concrétiser l’effet de l’huile et de l’utiliser de manière plus ciblée. C’est l’une des raisons pour lesquelles le CBD peut également résoudre des problèmes aux effets contradictoires.